Voyage LGBTQ+

Photo de  Stefano Ghezzi  sur  Unsplash

Ton identité et ton orientation sexuelle ne devraient pas influencer ta capacité à voyager et découvrir le monde. Cependant, il existe encore de nos jours des pays où les gens sont moins ouverts d’esprit et certaines destinations peuvent même présenter un risque réel pour les membres de la communauté LGBT+ qui ne sont pas adéquatement préparés pour leur séjour ou refusent de s’adapter aux normes culturelles, spirituelles et légales du pays d’accueil. Voici quelques conseils pour que tu puisses te lancer dans ta prochaine aventure en toute sécurité.

 

Fais des recherches avant de partir

Photo de  Kevin Grieve  sur  Unsplash

Photo de Kevin Grieve sur Unsplash

Si tu as une destination spécifique en tête, informe-toi sur la législation et le degré d’acceptation sociale de la diversité sexuelle et identitaire. Aussi surprenant que cela puisse paraître, plusieurs pays ont encore des lois rigides par rapport aux unions entre partenaires du même sexe et au transgenrisme, pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement et le châtiment physique comme la flagellation et la lapidation (on se croirait au Moyen Âge, non?). Il est primordial de savoir comment se comporter en public (gestes d’affection, possibilité de partager une chambre avec son/sa partenaire, comment se présenter aux gens, quelle salle de bain utiliser, etc.), comment s'habiller adéquatement et les conséquences auxquelles tu t’exposes si tu refuses de te conformer. Certains pays peuvent paraître tolérants en surface, mais présenter des risques de discrimination envers les membres de la communauté LGBT+ dans les milieux ruraux ou après le coucher du soleil. Lis des articles de blogues, informe-toi auprès des agences touristiques gouvernementales officielles et visite la page des conseils aux voyageurs et avertissements du Gouvernement du Canada pour de l’information actuelle sur la destination de ton choix. Il est important de savoir quelles organisations sont présentes sur place pour te venir en aide si tu te retrouves dans une situation inconfortable ou dramatique; la police ou les autorités locales ne seront pas forcément là pour t’aider! L’association internationale des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans et intersexes propose un rapport de la situation de l’homophobie dans le monde et une carte des lois par rapport à l’orientation sexuelle. Le Gouvernement du Canada possède une page sur le voyage LGBTQ2  avec des ressources et de l’information pratique. L’association internationale du voyage LGBT+ présente une liste des célébrations de la Fierté à travers le monde et d’autres ressources pour la communauté.

Photo de  Ryan McGuire  sur  Pixabay

Photo de Ryan McGuire sur Pixabay

Adapte-toi ou change de destination

Si tu décides d’aller dans un pays qui est connu pour être plutôt conservateur, c’est ta responsabilité de t’adapter aux normes culturelles et sociales. Il serait dangereux et irrespectueux d’imposer tes valeurs aux gens en sachant qu’ils ne sont pas très ouverts d’esprit. Souviens-toi que tu es un(e) invité(e) et qu’il serait inapproprié de tenter de moderniser qui que ce soit. Tu dois choisir une destination pour laquelle tu es prêt(e) à t’adapter ou qui correspond davantage à ton style de vie.

 

Pièces d’identité et documents de voyage

Si ton sexe est identifié d’un X sur ton passeport, tes pièces d’identité, visa et autres documents de voyage, contacte l’ambassade ou le consulat du pays que tu comptes visiter pour vérifier si cela peut poser problème. Si ton apparence a drastiquement changé comparativement aux photos présentées sur ces documents, il est possible que cela entrave ta capacité à voyager. Il est préférable de commencer ta planification plusieurs semaines en avance pour pouvoir prévenir les situations problématiques.

 
Photo de  chiguy66  sur  Pixabay

Photo de chiguy66 sur Pixabay

 

 Destinations favorables au voyage LGBT+

Voici une liste de 30 destinations (pays et villes spécifiques) reconnues pour être de favorables au voyage LGBT+, classées par ordre alphabétique.

Photo de  Toa Heftiba  sur  Unsplash

Photo de Toa Heftiba sur Unsplash

  • Afrique du Sud (Cape Town)

  • Allemagne (Berlin, Cologne, Francfort, Hambourg, Munich)

  • Argentine (Buenos Aires, Cordoba, Mendoza, Puerto Madryn, Rosario)

  • Australie (Brisbane, Daylesford, Lismore, Melbourne, Sidney)

  • Autriche (Salzburg, Velden am Wörthersee, Vienne)

  • Belgique (Antwerp, Bruxelles)

  • Brésil (Florianopolis, Fortaleza, Rio de Janeiro, São Paulo)

  • Canada (Edmonton, Halifax, Moncton, Montréal, Toronto, Vancouver, Winnipeg)

  • Caraïbes néerlandaises (Curaçao, Saba)

  • Danemark (Copenhague)

  • Espagne (Barcelone, Benidorm, Ibiza, Madrid, Maspalomas, Sitger, Torremolinos)

  • États-Unis (Chicago, Honolulu, Los Angeles, Miami, New York, San Francisco, San Juan)

  • Finlande (Helsinki, Tampere, Turku)

  • Grèce (La Canée, Lesbos, Mykonos)

  • Islande (Reykjavik)

  • Israël (Tel Aviv)

  • Japon (Kyoto, Osaka, Tokyo)

  • Luxembourg (Luxembourg-Ville)

  • Malte (La Valette)

  • Mexique (Acapulco, Cancun, Mexico, Playa del Carmen, Puerto Vallarta)

  • Norvège (Bergen, Oslo, Tromso)

  • Nouvelle-Zélande (Auckland, Christchurch, Rotorua, Queenstown, Wellington)

  • Pays-Bas (Amsterdam, La Haye, Rotterdam, Utrecht)

  • Portugal (Algarve, Lisbonne, Porto)

  • République tchèque (Brno, Prague)

  • Royaume-Uni (Bristol, Cardiff, Dublin, Édimbourg, Glasgow, Liverpool, Londres, Manchester)

  • Uruguay (Montevideo, Punta del Este)

  • Suède (Gothenburg, Stockholm)

  • Suisse (Bâle, Genève, Zurich)

  • Thaïlande (Bangkok, Chiang Mai, Koh Phangan, Koh Samui, Pattaya, Phuket)

 
Photo de   rawpixel

Photo de rawpixel